samedi 28 mars 2015

Retour à Mafate par le sentier Scout jusqu'au Pic du Maïdo!

Cirque de Mafate
Le sentier est facile d'accès depuis le Bélier et bien indiqué. Si vous venez en voiture, un mini parking gratuit non gardé se situe au début ; un autre, payant est lui situé à la fin de la route venant du Bélier. Si comme nous vous venez en bus et que vous ne trouvez personne pour faire du stop, il faut une bonne heure de marche sur bitume pour atteindre le Sentier Scout.

Nous voici enfin au commencement du Sentier Scout sur le GR R3. Nous avons bien fait de persister à vouloir de nouveau rentrer dans le Cirque de Mafate par ce sentier!
C'est pour nous, La plus belle des randonnées que nous avons faites depuis le départ.

Crêtes des Orangers

Crêtes des Orangers et à droite le Piton tortue
Le sentier est facile, en bon état d'entretien et les paysages sont surtout grandioses. Cascades et Pitons nous accompagnent tout au long de la journée et changent de forme en fonction de l'endroit où nous sommes. Le Sentier Scout emprunte des crêtes étroites et vertigineuses mais sans danger, nous voulons dormir une dernière nuit dans Mafate à La Cayenne; il faut donc prendre ensuite la direction de hameau Ilet à Bourse par le GR R2 pour y accéder. Une dizaine de personnes s'affairent à l'installation des nouveaux équipements de la radio Zantak à côté de l'école et de la PMI créé depuis 2001. Ce local est à la base un bar / épicerie; mais dommage pour nous, il n'y a plus rien à manger pour ce midi, il ne reste que des boissons! Nous déjeunons donc des biscuits "prince" avec pour dessert les bananes d'Arlette. Ce hameau est très typique du Nord de Mafate, beaucoup moins touristique que La Nouvelle que nous avions passé lors de notre premier week-end avec les filles. 

Dans les 10 personnes sur place, 4 vivent au cœur de Mafate et les 6 autres sont venus de St Denis en hélicoptère pour effectuer des travaux logistiques. On discute avec un des éducateurs qui est à l'origine du projet. Il nous explique comment s'est montée la radio et surtout le financement. Avec le classement de Mafate au patrimoine mondial de l'UNESCO, les financements sont facilement jouables dès qu'il y a un projet. Cette radio associative est complètement bénévole; elle permet de promouvoir l'éducation à la citoyenneté tout en luttant contre l'enfermement culturel lié à l'isolement social, de pallier aux manques d'informations liés aux contraintes d'insularité des cirques, de relayer les informations institutionnelles plus rapidement, et de diffuser des chansons francophones et créoles. Radio Mafate émet sur la bande FM, fréquence 89,9 Mhz. À cause du relief très escarpé, on ne peut malheureusement pas partout recevoir cette radio. On se remet en route quand tout ce petit beau monde repart en hélicoptère! Nous aussi, on aurait bien fait un petit tour payé par le conseil régional...!!

Direction La Cayenne en passant par Grand Place toujours sur le GR R2. C'est vraiment agréable car c'est de la ballade, et ça fait du bien! Grand Place est un peu le centre ville du nord de Mafate, il y a une épicerie et plusieurs gites. On fait la très belle rencontre du messager de Mafate. Il a 87 ans, et à la fin du mois, il a décidé de retourner vivre dans sa maison de St Paul, c'est plus prudent. Ivrin Pausé, c'est son nom! Apres plus de 40 ans comme postier dans Mafate, il nous raconte sur son rocking-chair, les mains posés sur ses genoux ses années ici : " tous les lundis matin, je quittais Grand Place pour chercher le courrier à pied à la Possession. L’aller-retour me prenait une journée. Puis, je faisais ma tournée, chaque jour de la semaine, avec entre quinze et dix-huit kilos de courrier. J’ai parcouru à pied près de 250 000 kilomètres... » 
Ce vieux monsieur est la bible vivante de Mafate, il en connaît tous les recoins, ainsi que les joies comme les peines de ces habitants. Son gîte le bougainvillier crée en 1999 pour accueillir les randonneurs, ainsi que son épicerie créée, elle en 1960 sont repris depuis quelques jours par deux jeunes trentenaires passionnés de grands espaces. A la base Surfeurs, ils ont décidé d'arrêter leur activité sur l'eau qui est devenue trop dangereuse par les temps qui courent... Ils nous parlent de la reprise du gîte et de l'épicerie, du potager de 7 hectares, de leur nouvelle organisation, autour d'une dodo bien fraîche et des longonis, ceux sont des petits fruits à coques qui ressemblent à des litchis. On décide d'immortaliser nous aussi ce moment en écrivant une lettre à nos proches que l'on remet directement à Ivrin Pausé! Notre tampon "PAMPICAS" avec l'arbre du voyageur l'intrigue, on lui explique que nous avons fait ça à Madagascar. Il est stupéfait!

Boite aux lettres de Grand Place
18h, il est largement l'heure de reprendre la route et de se diriger sur La Cayenne, c'est à 20min de marche maximum. Il n'a pas plu aujourd'hui, on espère trouver facilement un campement favorable pour passer la nuit!
On s'installe à côté d'une maison abandonnée, près de la rivière. Nous sommes à peine à 500m d'altitude, il fait une chaleur anormale et surtout nous sommes envahis par les moustiques!! On se hâte à monter notre campement et à manger car c'est infesté de moustiques tigres qui nous dévorent à travers nos vêtements! 

La nuit est courte entre la pluie, les orages et la chaleur, on dort très mal. On sèche rapidement la tente, on plit nos bagages et on repart! Un agriculteur nous ramène trois grosses branches de longonis que nous dégustons en guise de petit déjeuner! La journée qui nous attend n'est pas des moindres, nous partons de 500m d'altitude pour atteindre le pic du Maïdo à 2200m, soit 1700m de dénivelé positif!! Ca va piquer!! On reprend le GR R2 - GR R3 en traversant une grande passerelle passant par Ilet des Lataniers et ilet de Orangers sous la pluie! C'était trop beau pour être vrai! En 3min nous sommes trempés!! On sort même la couverture de survis pour s'abriter et limiter les dégâts! Nos chaussures gore tex font flop flop, on adore!

Cirque de Mafate
Cirque de Mafate
 Je ne sais pas si vous ça vous encouragera, mais des indications au sol écrites à la peinture blanche précisent le pourcentage (25, 33, 50, 66 ou 75 %) de remontée déjà effectuée. Terminer notre semaine par la montée du Maïdo, bon on le sait maintenant,  car tout le monde nous l'a dit et nous regarde avec des grands yeux quand on leur dit où l'on va, sera très très difficile!!
C'est vendredi, et nous croisons de nombreux randonneurs qui descendent dans Mafate pour y passer le week end! Ils ne le savent pas encore, nous non plus, car pour tout le monde, on parle de micro climat dans les cirques, mais ce week end annonce l'arrivée d'un cyclone suivi d'une tempête tropicale! Notre objectif n'est pas de remonter à toute vitesse, mais vue la pluie battante, et le bus a récupérer pour redescendre ainsi sur St Paul, on ferait mieux d'accélérer le pas! Sachez que pour cette ligne, St Paul - Mafate, il y a 3 bus par jour, à 7h12, 15h09 et 17h27 précisément, donc un conseil ne vous loupez pas, car faire du stop à 17h au Maïdo, c'est utopique!!
Sachez également que cette ascension du Maïdo est tout de même assez costaud, faut le dire (= on en a chié, mais pas pire que la descente du Piton des Neiges à Hell-Bourg ).

Chemin pour aller au Maïdo

A mi-chemin du Maïdo
Une fois de plus, nous avons eu beaucoup beaucoup de chance, malgré nos petites galères météo du 4ème et 7ème jour, au final on s'en sort plutôt bien! On a bien barouder dans les trois cirques, se déconnecter du monde réel et faire de belles rencontres! 


1 commentaire: